Kytayivs’ka Pustyn’

(Le désert de Kytayiv)

le désert de kytayiv à Kyiv

15, rue Kytayivs’ka
Métro Lybids’ka
Autobus N°52 Station « Shkola », Autobus n°20 station « Vul. Kytayivs’ka).
(Véhicule nécessaire)

Kytayiv, le lieu ainsi dénommé est aujourd’hui un parc archéologique. Le nom est peut-être issu du mot turc kytay qui veut dire forteresse, fortification. En effet, on peut encore voir les ruines d’une forteresse qui datent des IX-Xe siècles (époque de la Rus’.) Au XIVe siècle, les moines s’installent dans un monastère troglodytique qui dépendait de la Laure de Kyiv. Une profonde atmosphère de spiritualité régnait dans « le désert de Kytayiv » et l’environnement pittoresque, entre forêts et étangs, attirait de nombreux pèlerins.

Les premières données écrites datent de 1716 et l’ermitage de Kytayiv était placé sous la juridiction de la Pechers’ka Lavra. La principale église, Troyits’ka Tserkva (église de la Trinité), est construite en briques dans un style baroque ukrainien par l’architecte S. Kovnir (1763-1767).

Jusqu’à la fin du XIXe siècle, l’ensemble architectural du monastère était composé de la Troyits’ka Tserkva(l’église de la Trinité), d’un campanile haut de 45 mètres, d’un réfectoire de l’église-des-douze-Apôtres, de la maison de l’igoumen et d’un bâtiment de deux étages pour les serviteurs âgés. En 1898, une fabrique de cierges est installée sur le site et en 1904, est construite l’église Saint-Serafym de Sarov. En 1920, le culte était encore pratiqué dans les églises mais les bâtiments monastiques étaient utilisés par les civils : colonies d’enfants dans les cellules des moines et… entrepôts agricoles ! En 1930, le monastère est définitivement liquidé et les bâtiments donnés à l’Institut d’agriculture. En 1932, le campanile est démantelé, les autres constructions subissant de graves destructions durant la Seconde Guerre mondiale. La paix revenue, le lieu est occupé par une école d’apiculture et par l’Institut de Protection de la Nature.

Après l’indépendance du pays proclamée en 1991, le monastère est rendu à l’Eglise orthodoxe et la vie monastique y renaît en 1994, après la restauration de l’ensemble des bâtiments. Le monastère est indépendant depuis 1996.

 

 

 

retour
le désert de Kytayiv à Kyiv