Kyrylivs’ka Tserkva

(Eglise saint Kyrylo)

eglise saint kyrylo

12, rue Olena Teliha (fermée le vendredi)

En 1139, Vsevolod Olhovych de Chernihiv s’empare de Kyiv puis, en 1140, il monte sur le trône. Aussitôt, il entreprend de faire construire un monastère dans le nord de la ville sur le lieu de sa victoire et lui donne le nom de son saint patron, Saint Kyrylo (Cyrille). L’église ne sera terminée qu’après sa mort en 1146. Y seront enterrés les princes de la dynastie des Olhovych. En 1194, le kniaz’ (roi) Sviatoslav, fils de Vsevolod, l’un des héros de l’épopée Slovo o polku Ihorevi (Le dit du kniaz,Ihor), y est inhumé.

Le monastère est ruiné par l’invasion mongole et reconstruit en 1605. Au milieu du XVIIe siècle, les façades de l’église sont remaniées et elle est surmontée de cinq coupoles. En 1760, l'architecte Ivan Hryhorovych-Bars’kyi construit une «église-porte » dotée d’un campanile dans le style baroque ukrainien qui sera ruiné en 1937.

Le monastère est fermé en 1786 sur décret de Catherine II et un an plus tard, il est transformé en hôtel pour invalides et en hôpital, puis en asile psychiatrique.

A la fin du XIXe siècle de grands travaux de restauration des fresques sont menés par les élèves de l’école de dessin Murachko (I. Yizhakevych, I. Selezniov, Kh. Platonov, M. Pymonenko).

Le 6 mai 1929, l’église est inscrite sur la liste des monuments historiques et devient musée. Aujourd’hui il reste quelque 800 m2 de fresques datant du XIIe mais aussi des XVIIe et XVIIIe siècles, c’est l’un des plus grands ensembles de ce genre. Dans l’abside, on peut admirer par exemple 16 scènes de la vie de Saint Kyrylo d’Alexandrie.

Les tableaux et notamment ceux du chœur sont de M. Vrubel. Quant aux quatre icônes enchâssées dans l’iconostase de marbre, elles ont été peintes en 1885 à Venise.

 

 

retour
eglise st kyrylo kyiv