logo ukraine zoom ville de kyiv carte region kyiv
ville de kyiv
la laure de petchersk kyiv

PECHERSKA LAVRA (Laure des Grottes)

Le mot « Laure »  est un nom grec attribué aux plus grands monastères masculins. Il existe en Ukraine deux Laures : celle de Pochayiv (région de Ternopil’) et celle de Kyiv : Pecherska Lavra (Laure des Grottes).

S’étendant sur 26 hectares, la Pecherska Lavra est ... Lire la suite
ste_sophie_kyiv

SOFIYSKYY SOBOR (Cathédrale Sainte-Sophie)

La Cathédrale Saint-Sophie a été inscrite en 1990 au Patrimoine Culturel de l’UNESCO.

Fondée en 1037 par le kniaz Yaroslav Mudriy (Yaroslav le Sage) pour célébrer sa victoire contre les Petchenègues, ... lire la suite

 

monastere st michel kiev

MYKHAYLIVS'KYY-ZOLOTOVERKHYY MONASTYR

(Monastère Saint-Michel-Aux-Coupoles-d'Or)

La cathédrale est édifiée en 1108 -1113 par le kniaz’* Sviatopolk Iziaslavych, petit-fils du kniaz’ Yaroslav Mudriy. L’édifice comprend alors trois nefs et une coupole dorée et au début du XXème siècle, sept coupoles sont ajoutées. La cathédrale est bâtie en pierres et briques. Lire la suite

cathedrale st volodymir kyiv

VOLODYMYRS’KYY SOBOR (Cathedrale Saint-Volodymyr)

Pour marquer le 900e anniversaire du baptême de la Rus’ par le kniaz’* Volodymyr le Grand, canonisé au XIIIe siècle, une cathédrale est construite à Kyiv. La première pierre de l’édifice est posée en 1862. Mais l’inauguration ne put avoir lieu en 1888, les travaux ayant duré trente ans,... Lire la suite

eglise st andre kyiv

ANDRIYIVS'KA TSERKVA (Eglise Saint-André)

Edifiée de 1749 à 1754  d’après le projet de l’architecte italien Bartolomeo Rastrelli, l’Eglise Saint-André est  un exemple  extraordinaire  et  quasi unique de fusion entre le modèle traditionnel d’église ukrainienne  et le baroque italien. Trônant au sommet d’une colline boisée, l’élégante silhouette de l’église domine toute la ville. Conçue sur un plan en forme de croix,... Lire la suite

Cimetiere de baykove kyiv

BAYKOVYY TSVYNTAR (cimetière Baykov)

Le cimetière Baykov est tout à la fois un lieu de recueillement pour l’âme, d’élévation pour l’esprit et de ravissement pour les yeux. A peine a-t-on franchi le monumental portail orné de fresques qui lui donne accès, que l’on pénètre dans un fascinant musée à ciel ouvert, où l’art et la nature sont intimement liés. La verdure côtoie ici une extraordinaire galerie de personnages célèbres dont pour beaucoup, l’effigie a été immortalisée dans le marbre. Lire la suite

monastère Vydubychi kiev

VYDUBYTS’KYY MONASTYR (Monastère de Vydubychi)

Vydubychi qui signifie littéralement « sorti des eaux » serait l’endroit où la statue du dieu du tonnerre, Perun, serait venue s’échouer après avoir été précipitée dans le Dniper, à l’époque de la christianisation de la Rus’ par le Kniaz’* Volodymyr le Grand en 988. D’après la légende.... Lire la suite

 

kretschatyk à Kyiv

KHRESCHATYK

Il est loin le temps où le Khreschatyk était une charmante rivière coulant au fond d’une vallée boisée où les monarques de la Rus’ venaient chasser !

Origine du nom.
Dans les annales du XVIIème siècle, le lieu est déjà appelé « vallée du Khreschatyk ». Selon les dires populaires,le terme viendrait de « Khreschennia» (baptême) : en 988, les habitants de Kyiv auraient emprunté le chemin le long de la rivière pour se rendre sur les rives du Dniper  pour y recevoir le baptême initié par le kniaz’ Volodymyr le Grand Lire la suite

porte d'or

ZOLOTI VOROTA (Porte d’Or)

La Porte d’or, ainsi que les remparts de la « Ville haute », ont été érigés en 1037, sous le règne de Yaroslav Mudryy, en même temps que le Sofiys’kyy Sobor (Cathédrale Sainte-Sophie). Cette imposante construction de deux étages était haute de 12 mètres et large de 7,5 mètres. La monumentale porte d’entrée était flanquée de deux tours entre lesquelles se dressait l’Eglise de l’Annonciation « Blahovischenska Tserkva », coiffée d’une coupole dorée d’où le nom de « Porte d’or ».Lire la suite

rue volodymir kyiv

VOLODYMYRS’KA  VULYTSIA (Rue Volodymyr)

Sur le mont Starokyivs’k, site du musée historique (n°2 de la rue), où s’élevait l’église de la Dîme, est gravée sur un bloc de pierre une citation du chroniqueur Nestor : "Ici a commencé la Rous' " (ancien nom de l’Ukraine). En 1908, les archéologues ont découvert sur ce mont les ruines d’une petite forteresse, entourée d’un rempart et d’un fossé, datée des Ve et VIe siècles que la légende dit être le lieu de résidence de Kyj. Lire la suite

le podil

PODIL

Le Podil est l’un des plus anciens quartiers de Kyiv, il est déjà mentionné dans les chroniques anciennes. Il s’étend sur la rive droite du fleuve au pied des collines appelées Starokyiv, Zamkova, Khorevyts et Schekavyts.

Depuis le Moyen Age, c’est un quartier de commerçants et d’artisans. Lire la suite

lypky à kyiv

LYPKY 

C’est le quartier le plus renommé de Kyiv où vivaient les aristocrates et où résident actuellement  les kyiviens les plus aisés.
Il a maintes fois changé de nom. Tout d’abord, il s’est appelé Klov en référence au ruisseau Klovs’kiy qui coulait ici.  Par la suite, Lire la suite

le Dniepr à Kyiv

SUR LES BORDS DU DNIPER

 

Déjà mentionné par Hérodote au Ve siècle  av. J.C., appelé Borysthène (« vastes terres » en langue scythe) par les Grecs,  Dnipro ou Slavutych par les Ukrainiens, le Dniper est le troisième plus grand fleuve d’Europe après la Volga et le Danube. Long de 2.285 km dont 1.095 km traversent l’Ukraine, son bassin représente 504.000 km² dont 289.000 km² en Ukraine. Lire la suite
babyi yar à kyiv

BABYI YAR ou Babyn Yar (Ravin de la Vieille femme)

 
Le profond ravin s’étire sur 2,5 km, entre les quartiers de Syrets  et de Kurenivka. Son nom remonte au XVe siècle après la vente de ses terres au monastère des Dominicains par une vieille femme propriétaire des lieux.

Lire la suite

le cimetière de Lukianiv à kyiv

LUKIANIVS’KYY TSVYNTAR (cimetière de Lukianiv)

Situé dans le quartier Shevchenko, le cimetière fut créé en 1878 pour y inhumer des personnages illustres : scientifiques, médecins, académiciens et artistes. Reposent également ici des militaires de toutes les  armes de la période soviétique. Sans oublier les victimes des répressions staliniennes et celles de la Renaissance ukrainienne, enterrés secrètement dans des tombes anonymes. Lire la suite
centre kosak mamay

MAMAIEVA SLOBODA  (Centre Kosak Mamay : Cosaque Mamay)

Pour vous familiariser avec le pays des cosaques de jadis, il vous suffit de vous rendre à sept kilomètres du centre de Kyiv, sur  un territoire de 9,2 hectares ceignant le lieu où naît la rivière Lybid’. C’est ici qu’un parc thématique et paysager a été créé, ayant pour nom Mamaieva Sloboda * bonus (la liberté du Mamay). Ce conservatoire de  nature ukrainienne, d’architecture et de vie quotidienne est typique de la Naddniprianshchyna, cette région couvrant une partie du bassin du Dniper. Lire la suite

eglise saint kyrylo à kyiv

Kyrylivs’ka Tserkva (Eglise saint Kyrylo)

En 1139, Vsevolod Olhovych de Chernihiv s’empare de Kyiv puis, en 1140, il monte sur le trône. Aussitôt, il entreprend de faire construire un monastère dans le nord de la ville sur le lieu de sa victoire et lui donne le nom de son saint patron, Saint Kyrylo (Cyrille). L’église ne sera terminée qu’après sa mort en 1146. Y seront enterrés les princes de la dynastie des Olhovych. En 1194, le kniaz’ (roi) Sviatoslav, fils de Vsevolod, l’un des héros de l’épopée Slovo o polku Ihorevi (Le dit du kniaz,Ihor), y est inhumé. Lire la suite

eglise saint mykola à kyiv

Tserkva Sviatoho Mykolaya (Eglise Saint-Mykola)

Cette église construite au début du XXe siècle (1899-1909) dans un style néo-gothique par l’architecte Vladyslav Horodets’kyy, sur un projet de S.V. Valovs’kiy, sera fermée par les autorités soviétiques en 1936.<br/><br/>
Toutefois, l’édifice échappe à la pioche des démolisseurs car l’architecture s’y prêtant, elle est transformée en 1978 en salle de concert.Lire la suite

le couvent dee la vierge protectrice à kyiv

Pokrovs’kiy Monastyr (Couvent-de-la-Vierge-protectrice)

Ce couvent de femmes fut fondé en 1889 par la Grande-Duchesse russe Alexandra Romanov. Sur le territoire du couvent, on compte un bel ensemble de bâtiments dont la plupart sont de style « « néo-russe » telles la porte principale, la chapelle et la monumentale cathédrale Saint-Mykola. Dans l’enceinte du couvent, on trouvait aussi, à côté des cellules des nonnes, une pharmacie gratuite, un hôpital qui à l’époque possédait un appareillage chirurgical de pointe (le premier appareil de radiographie de Kyiv).Lire la suite

le monastère st pantélémon à kyiv

Sviato Panteleymonivs’kiy Monastyr (Monastère Saint-Pantelemon)

A l’origine, le lieu était connu sous le nom de Lazarevshchyna du nom d’un apiculteur, Lazare. Au XVIe siècle, la contrée appartenait à la Laure des Grottes (Pechers’ka Lavra) puis au milieu du XVIIe, elle devient propriété de Petro Mohyla, le fondateur de la célèbre Académie de Kyiv, par la suite, elle passe au monastère de Sainte-Sophie. Lire la suite

le désert dee kytayiv à kyiv

Kytayivs’ka Pustyn’ (Le désert de Kytayiv)

Kytayiv, le lieu ainsi dénommé est aujourd’hui un parc archéologique. Le nom est peut-être issu du mot turc kytay qui veut dire forteresse, fortification. En effet, on peut encore voir les ruines d’une forteresse qui datent des IX-Xe siècles (époque de la Rus’.) Au XIVe siècle, les moines s’installent dans un monastère troglodytique qui dépendait de la Laure de Kyiv. Une profonde atmosphère de spiritualité régnait dans « le désert de Kytayiv » et l’environnement pittoresque, entre forêts et étangs, attirait de nombreux pèlerins.Lire la suite

le métro de Kyiv

Métro de Kyiv

Le métro de Kyiv, qui a vu le jour en 1960 se compose de 45 stations réparties sur 3 lignes qui représentent une longueur totale de 59 km. Il mérite amplement sa renommée au vu de ses caractéristiques : sa profondeur peu commune (plus de 100 mètres en sous-sol) et le décor somptueux qu’offrent ses stations.Lire la suite

Musée de l'Architecture Traditionnelle et de la Vie Quotidienne à kyiv

Musée de l'Architecture Traditionnelle et de la Vie Quotidienne

Plus familièrement appelé « Musée à ciel ouvert », le domaine s’étend sur 135 hectares à Pyrohiv, dans la partie sud de la capitale, non loin du bois de Holosiyiv. Sa construction a commencé en 1969 à l’initiative de la Société Ukrainienne de Protection des Monuments Historiques et Culturels afin de protéger les différents édifices, religieux ou d’habitat populaire, de la destruction massive opérée par le pouvoir soviétique.Lire la suite